Actualités

Attention aux chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires du pin quittent leur cocon blanc d’hiver pour rejoindre le sol où elles vont s’enterrer.
La ville attire l’attention de la population sur le risque que représente le contact avec les chenilles processionnaires.
Les processions de Thaumetopoea pityocampa sont actuellement visibles sur la commune de Saint-Rémy-de-Provence, en particulier dans le massif des Alpilles, leur importante prolifération ayant été provoquée par un hiver exceptionnellement doux.

Ces chenilles ne menacent pas directement la santé des pins, et ont un réel intérêt pour la nature : de nombreuses espèces se développent uniquement dans leurs nids qui constituent alors un véritable micro-écosystème. Pour d’autres, comme les oiseaux (mésanges, huppe faciée) ou les insectes, elles représentent une importante ressource alimentaire. Pour cela, la conservation de cette espèce est indispensable au maintien de l'équilibre écologique d’autant que les prédateurs, parasites ou agents pathogènes de la processionnaire permettent la régulation naturelle des populations de chenilles.
Pour autant, le contact avec ces chenilles processionnaires peut présenter un risque, sur lequel la ville attire l’attention de la population.

Il est formellement déconseillé d’approcher ces chenilles ou de les écraser à cette période, car elles libèrent des poils urticants microscopiques susceptibles de provoquer de fortes réactions allergiques, oculaires et pulmonaires. De même, il ne faut pas laisser sans surveillance à l’extérieur enfants et animaux domestiques si des pins ou cèdres infectés font partie de votre environnement.

Le Comité communal feux de forêts a disposé courant mars 2016 des panneaux d'information dans les zones forestières du massif des Alpilles et de la Petite Crau.

Le service municipal des espaces verts assure le suivi du traitement annuel de la processionnaire dans les espaces urbains et péri-urbains du domaine public.



Pour plus d'informations, contacter la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON) au 04 90 27 26 78.

Coupe de pins autour du lac de Peirou

L’Office national des forêts (ONF) va procéder à compter du 15 janvier 2016 à une coupe d’éclaircie de 11,5 hectares de forêt communale à proximité du lac de Peirou, un secteur particulièrement exposé au risque incendie du fait de son importante fréquentation.
coupe-pins.jpg

« Cette coupe de pins a pour but de diminuer les risques de départ de feux, d’enlever les pins chétifs ou malades au profit des résineux en bonne santé, de favoriser le développement des feuillus et de réduire la propagation de champignons », explique Gisèle Ravez, adjointe au maire en charge de l’environnement et de l’hydraulique agricole.
Après la coupe, les branches de pins seront broyées sur place par les forestiers sapeurs.

Ces travaux s’inscrivent dans le plan de gestion d’aménagement forestier 2016-2035, qui fait suite au précédent plan 1993-2012, définissant les orientations de gestion de la forêt communale sur une période de 20 ans afin de lui garantir un développement optimal.
Le territoire de la commune de Saint-Rémy-de-Provence couvre 8909 hectares, dont 1635 hectares de forêt communale relevant du régime forestier, c’est-à-dire gérée et surveillée par l’Office National des Forêts.

Ramassage de bois interdit
Attention : le bois ayant déjà été acheté par l’exploitant, il est formellement interdit à quiconque de ramasser du bois. Ce ramassage constituant un délit de vol lourdement sanctionné par le code forestier et le code pénal.

Le brûlage dirigé dans les Alpilles reporté

Le Parc naturel régional des Alpilles informe que l'opération de brûlage dirigé, prévue le 10 novembre le long du vallon des Amants, a dû être reportée pour des raisons météorologiques. La nouvelle date sera communiquée prochainement.
Destinée à créer une « coupure de combustible » pour éviter la propagation d'incendies, elle mettra en protection 800 hectares de massif forestier dans les Alpilles. L’opération pourra être annulée au dernier moment si les conditions météo ne permettent pas un brûlage efficace et en toute sécurité.

Les Saint-Rémois ne doivent pas s'inquiéter s'ils aperçoivent de la fumée s'élever au-dessus du massif des Alpilles ces prochains jours. Comme le dit Gisèle Ravez, adjointe au maire chargée de l'environnement, « il s'agit d'une opération de brûlage dirigé, initiée et conduite par la Cellule brûlage dirigé 13, dont font partie l'Office national des forêts (ONF) et le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS). »



L’objectif est de réaliser une coupure de combustible de part et d’autre de la piste AL 116, le long du vallon des Amants, afin de mettre en protection près de 800 hectares de massif forestier inaccessibles aux véhicules de lutte contre les incendies. Elle consiste à conduire le feu de façon planifiée et surveillée sur une surface prédéfinie, en toute sécurité pour les espaces limitrophes. Cette technique permet de créer ou d'élargir des ouvrages DFCI (défense de la forêt contre les incendies) dans des secteurs non mécanisables car pentus ou caillouteux.

Cette opération a été validée par le préfet des Bouches-du-Rhône sur proposition de la Cellule brûlage dirigé 13, composée de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), de l'ONF, du SDIS, du Conseil départemental, du Bataillon des marins-pompiers de Marseille et de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP).

Pour plus de renseignements, contactez le Parc naturel régional des Alpilles (04 90 54 24 10).


Faites des économies d'eau chez vous, gratuitement !

Le Parc naturel régional des Alpilles, en partenariat avec la commune, délivre gratuitement aux Saint-Rémois des « mousseurs » à installer sur les robinets pour réduire leur consommation de 40%, sans aucune incidence sur le confort d'utilisation.
Ces réducteurs de pression, fournis gratuitement à raison de deux par foyer, s'installent très facilement. En réduisant la consommation d'eau, ils permettent aussi de réduire sensiblement les factures !
Un geste responsable, simple et gratuit pour que l'eau, si précieuse en Provence, coule encore longtemps dans les Alpilles.

Distribution au service environnement de la mairie de Saint-Rémy-de-Provence (dans la limite des stocks disponibles)
les lundis, mardis et mercredis de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30.

Propreté : les services techniques municipaux
se dotent d’un nouveau nettoyeur haute pression

Les services techniques de la ville de Saint-Rémy-de-Provence viennent d’acquérir un nouveau nettoyeur haute pression, dont ils ont fait le 19 octobre une démonstration très convaincante aux élus municipaux dans les rues du centre ancien. Une action supplémentaire de la municipalité pour un cadre de vie plus propre et plus agréable.
nettoyeur-haute-pression.jpg

D’une puissance maximale de 400 bars et pouvant porter l’eau à haute température, ce nouvel appareil décape  facilement la saleté incrustée dans tous types de revêtements, sans même utiliser de détergents. Il fonctionne avec une cloche qui évite les projections de liquide aux alentours.

Le test effectué sur les pavés du centre ancien et sur le béton désactivé (revêtement des trottoirs rue de la Résistance ont été très concluants. Selon les réglages employés, ce nettoyeur permettra d’intervenir sur les voiries mais aussi sur le mobilier urbain ou sur les les murs, pour y enlever tags et graffitis, sans altérer le support.

Ce nouvel équipement d’un montant de 27 700 euros permettra également aux équipes d’être plus réactives et autonomes puisque jusqu’à présent ces missions étaient confiées à des prestataires privés.
Une première opération de nettoyage des rues est prévue prochainement.

Appel au civisme
Le plus difficile à enlever reste les chewing-gums noircis collés au sol. Le meilleur remède à ce fléau reste de faire preuve de civisme ! Il est tellement plus facile de les jeter dans une poubelle.

(octobre 2015)

Des chemins ruraux désormais interdits aux quads et aux motos

Neuf chemins situés sur la Caume et sur la Petite Crau sont désormais interdits à la circulation motorisée de loisir.
chemins-ruraux.jpgCes dernières années, la circulation motorisée de loisir, principalement celle des quads et des motos, s’est fortement développée dans les Alpilles et sur la Petite Crau engendrant, plusieurs types de risques. Au-delà du dérangement de la faune sauvage qui réside dans ces espaces très fragiles, la circulation motorisée favorise l’érosion des paysages, les départs de feux, la dégradation des chemins, utilisés par ailleurs par les riverains, les agriculteurs ou les services anti-incendie. Cette pratique présente également des risques avérés d’accidents pour les promeneurs.

La commune, sur la base d’une étude menée par le Parc naturel régional des Alpilles (PNRA), a donc interdit l’accès motorisé, et notamment celui des quads et des motos, à neuf chemins situés sur la Caume et huit sur la Petite Crau. Seuls les véhicules du service public et des ayant-droits (propriétaires, exploitants agricoles, membres de la société de chasse…) peuvent circuler.

En parallèle de cette action, le PNRA, en collaboration avec la commune, a disposé des poteaux et des chicanes aux entrées de certains espaces naturels afin d’empêcher la pénétration de ces mêmes engins motorisés.

Chemins concernés :
La Caume :
• Chemin de Mussargues
• Chemin des Peirières vieilles
• Chemin des Peissonnières, Saint-Clerg et Roque Rousse
• Chemin de Camino-Luen
• Chemin des Perdiguières et des Calans (hors portion bitumée)
• Chemin de Cante-Perdrix et Galine (hors extrémité bitumée)
• Chemin de Pierredon
• Chemin de Gavon

Petite Crau :
• Chemin de Lagoy
• Chemin de Saint-Bonnet
• Chemin d'Eyragues à Saint-Andiol
• Chemin de Villargelle
• Chemin des Glacières
• Carraire de Micoulari
• Chemin du Piou
• Carraire de la Crau

Télécharger l'arrêté du 7 mars 2014 (avec les cartes)

Les échelles du mont Gaussier fermées au public

Soucieuse de la sécurité des randonneurs et alertée par son service environnement, la ville a fait réaliser un diagnostic qui a fait apparaître la dangerosité des échelles du mont Gaussier. Par arrêté municipal n° SG-2013-15, l’accès aux échelles est strictement interdit depuis le 11 décembre 2013.
echelles-web.jpg

L’accès aux échelles est temporairement neutralisé par un grillage fixé sur piquets en parties haute et basse. En effet, les installations, très dégradées, n’assurent plus la sécurité des usagers.
En attendant que les travaux de sécurisation nécessaires soient entrepris, le diagnostic sécurité est disponible auprès du service environnement de la mairie et consultable sur le site internet de la ville.

La réhabilitation des échelles est actuellement à l’étude, dans le cadre d’une valorisation globale de l’itinéraire de randonnée dans ce secteur classé (site du plateau des Antiques) dans l’arrêté de protection de biotope de la Caume et en zone Natura 2000. Une signalétique améliorée est également en projet.

Informations : 04 90 92 70 14

Environnement