Aménagement

Quartier des Cèdres

Un projet pour concilier logements et stationnement

Le mois d'avril 2016 a été marqué par deux avancées concrètes dans le projet d’aménagement du quartier des Cèdres. Mardi 26, le conseil municipal a adopté une délibération qui officialise le maintien des emplacements de parking à la Libération dans le projet global futur. Réunie mercredi 27 avril, la commission extramunicipale des Cèdres en a validé les éléments-clés, du maintien du stationnement actuel à la partie immobilière du projet, destinée à répondre au manque de logements accessibles pour les Saint-Rémois.
cedres-et-stationnement.jpg

La délibération adoptée mardi soir a permis au maire Hervé Chérubini d’officialiser la position qu’il défend depuis plus d’un an : le parking de la Libération ne fermera pas (écouter la séance du conseil municipal à partir de 1h31'20"). Ouvert par la municipalité en 2012 pour répondre aux importants besoins en stationnement, en particulier pendant la haute saison, le parking situé sur le terrain en terre a largement montré son utilité depuis.
« La pérennisation des emplacements de parking de la Libération sera intégrée dans le projet proposé aux opérateurs », indique la délibération. Contrairement aux contrevérités largement propagées, les 400 places actuelles seront donc maintenues, et ne serviront pas aux habitants des futurs logements. En effet, « concernant les places de parking liées aux futures habitations, l’opérateur devra se charger de leur réalisation au sein du périmètre qui lui sera affecté. Il importe donc de préserver sur cet espace des emplacements en nombre suffisant pour permettre le stationnement des véhicules des riverains de ce quartier et de la population utilisatrice du parking de la Libération. »

Dans la lignée de cette délibération, la commission extramunicipale des Cèdres a validé les éléments-clés : le périmètre du projet, les types de logements attendus (principalement T2 et T3), la hauteur des bâtiments (principalement R+2), la présence d’espaces végétalisés, la prise en compte des contraintes énergétiques dans un objectif de développement durable, 25% de logements sociaux (conformément aux textes en vigueur et au SCoT), un petit nombre de services, pas de commerce.
La commission a également validé le maintien des places de parking existantes et la création des nouvelles places nécessaires pour les résidents.

« La définition des besoins par la commission était la première étape de concertation », explique le maire Hervé Chérubini. « C’est sur cette base que les opérateurs qui seront consultés feront des propositions d’aménagement. Les Saint-Rémois auront ensuite tout le loisir de s’exprimer sur le projet proposé, notamment dans le cadre de l’élaboration du plan local d’urbanisme. »

Pour en savoir plus, vous pouvez relire les articles parus dans Le Journal de Saint-Rémy-de-Provence :
numéro 31 (oct. 2015) : Parking de la Libération, pétition mensongère (p. 5)
numéro 28 (janv. fév. 2015) : Les Cèdres, un projet concerté (p. 6)