Aménagement

Quartier des Cèdres

Bientôt un “vrai” parking à la Libération

Comme la municipalité le répète depuis des années, la capacité d’accueil du parking de la Libération, qu’elle a agrandi à l’été 2012, sera conservée. La ville vient de lancer un marché pour pérenniser 400 places de stationnement aménagées et gratuites au plus tard en 2020.

Depuis plus de 5 ans, l’utilité du parking de la Libération, qui propose de très nombreuses places de stationnement gratuites à quelques minutes à pied du centre ancien, fait l’unanimité. « La municipalité souhaite à présent le rendre plus accueillant et plus adapté à sa fonction de parking central sur la commune », explique Yves Faverjon, premier adjoint chargé de l’économie et du tourisme.

« Aménager un parking digne de ce nom demande de tenir compte des besoins et de contraintes complexes », précise Vincent Oulet, adjoint au maire chargé des travaux et des marchés publics. « C’est pourquoi nous allons faire travailler un bureau d’études et un architecte paysager sur ce projet. »
Si la municipalité a pour objectif de proposer aux Saint-Rémois et aux visiteurs 400 places de stationnement gratuites, aux emplacements optimisés et tracés, avec une chaussée goudronnée, elle souhaite aussi conserver des espaces paysagers (notamment 2 rangées de cyprès), créer un éclairage public et éventuellement, des toilettes. Par ailleurs, l’aménagement devra prendre en compte la gestion des eaux pluviales.
 
Les prestataires étudieront par ailleurs la faisabilité paysagère et réglementaire d’ombrières photovoltaïques. Celles-ci présentent en effet le double avantage de produire de l’énergie (et des revenus !) et, pour les usagers, de réduire la consommation liée à la climatisation lorsque qu’ils reprennent leur voiture.

Le parking sera aménagé sur la partie nord du Clos des Cèdres (en jaune sur la photo). L’espace y est suffisant pour accueillir 400 véhicules. Le projet impliquera la mise en sens unique du chemin Saint-Joseph (du sud au nord), très attendue par les riverains.
Sur la partie sud du Clos des Cèdres sera aménagé un projet d’habitat à taille humaine, combinant 150 logements (immeubles de type R+2, à 9 mètres de hauteur à l’égout du toit), des espaces verts et les places de stationnement nécessaires aux riverains.

400 places, ça suffit ?
Depuis plus de 2 ans, la police municipale compte chaque jour à 11h le nombre de véhicules stationnés sur le parking de la Libération ; l’occupation moyenne constatée est d’environ 250 véhicules.
Cela signifie qu’en dehors d’une quinzaine de dates critiques dans l’année (marchés de l’été, Transhumance, Fête des lumières…), où le parking est effectivement saturé, 400 places sont suffisantes pour absorber le flux habituel de Saint-Rémois et de visiteurs.

cedres-google-apple.jpg

Chacun peut vérifier objectivement que les comptages de la police municipale sont cohérents : sur la vue aérienne Google Maps des Cèdres, il apparaît que lorsque le parking actuel est occupé « jusqu’en haut », lors d’une journée de forte affluence, on y dénombre environ 350 véhicules agencés de façon quelque peu anarchique, sur l’ancienne cour de l’école et la partie herbeuse réunies.
Dans une disposition plus clairsemée (vue aérienne Apple Plans), on dénombre environ 250 véhicules garés sur l’ensemble de la zone.

(avril 2018)



Un projet pour concilier logements et stationnement

Le mois d'avril 2016 a été marqué par deux avancées concrètes dans le projet d’aménagement du quartier des Cèdres. Mardi 26, le conseil municipal a adopté une délibération qui officialise le maintien des emplacements de parking à la Libération dans le projet global futur. Réunie mercredi 27 avril, la commission extramunicipale des Cèdres en a validé les éléments-clés, du maintien du stationnement actuel à la partie immobilière du projet, destinée à répondre au manque de logements accessibles pour les Saint-Rémois.
cedres-et-stationnement.jpg

La délibération adoptée mardi soir a permis au maire Hervé Chérubini d’officialiser la position qu’il défend depuis plus d’un an : le parking de la Libération ne fermera pas (écouter la séance du conseil municipal à partir de 1h31'20"). Ouvert par la municipalité en 2012 pour répondre aux importants besoins en stationnement, en particulier pendant la haute saison, le parking situé sur le terrain en terre a largement montré son utilité depuis.
« La pérennisation des emplacements de parking de la Libération sera intégrée dans le projet proposé aux opérateurs », indique la délibération. Contrairement aux contrevérités largement propagées, les 400 places actuelles seront donc maintenues, et ne serviront pas aux habitants des futurs logements. En effet, « concernant les places de parking liées aux futures habitations, l’opérateur devra se charger de leur réalisation au sein du périmètre qui lui sera affecté. Il importe donc de préserver sur cet espace des emplacements en nombre suffisant pour permettre le stationnement des véhicules des riverains de ce quartier et de la population utilisatrice du parking de la Libération. »

Dans la lignée de cette délibération, la commission extramunicipale des Cèdres a validé les éléments-clés : le périmètre du projet, les types de logements attendus (principalement T2 et T3), la hauteur des bâtiments (principalement R+2), la présence d’espaces végétalisés, la prise en compte des contraintes énergétiques dans un objectif de développement durable, 25% de logements sociaux (conformément aux textes en vigueur et au SCoT), un petit nombre de services, pas de commerce.
La commission a également validé le maintien des places de parking existantes et la création des nouvelles places nécessaires pour les résidents.

« La définition des besoins par la commission était la première étape de concertation », explique le maire Hervé Chérubini. « C’est sur cette base que les opérateurs qui seront consultés feront des propositions d’aménagement. Les Saint-Rémois auront ensuite tout le loisir de s’exprimer sur le projet proposé, notamment dans le cadre de l’élaboration du plan local d’urbanisme. »

Pour en savoir plus, vous pouvez relire les articles parus dans Le Journal de Saint-Rémy-de-Provence :
numéro 31 (oct. 2015) : Parking de la Libération, pétition mensongère (p. 5)
numéro 28 (janv. fév. 2015) : Les Cèdres, un projet concerté (p. 6)